29/09/2012

Le concept de l'effort en musculation

Lorsque je me rapelle de mes séances de musculation... j'en ressens encore la douleur ! Aux environs de 1999, alors que mes performances commencaient à exploser, je m'entraînais avec deux pompiers de Paris. Ils étaient déjà d'un bon niveau et me motivaient pour sans cesse dépaser mes limites.

Au pupitre Larry Scott, j'ai utilisé une fois une charge ne me permettant pas de dépasser 5 ou 6 répétitions. A la 3ème ou 4ème reps, j'ai pris conscience de l'énergie et de la volonté qu'il fallait aller chercher au plus profond de soi-même et mes partenaires, en m'encourageant m'ont aidé à atteindre la 6eme répétition sans signe de faiblesse ou d'un quelquonque relâchement.

A la 8eme, tout ce qu'il y avait autour de moi s'est effacé et je me suis de plus en plus concentré sur la charge et mes biceps jusqu'à ressentir la rage et la puissance dévastatrice du feu dans mes bras. En continuant jusqu'à 9, 10 répétitions, j'ai dû lutter à chaque instant contre l'envie d'abandonner.

Finalement, je suis arrivé à arracher une reps supplémentaire, ce qui m'en faisait pratiquement 6 de plus par rapport à ma performance initiale avec la même charge. C'est seulement en reposant la barre que j'ai pleinement réalisé que quelque chose d'extraordinaire s'était passé. En m'assayant pour récupérer mon souffle et essuyer mon front, je fus littéralement saisi par toute la signification de ce que représentait le fait de s'entraîner à 100%.

Dès lors, l'intensité et la qualité de l'effort étaient devenus des concepts vivants. Des entités qui respiraient et se répandaient dans mon être tout entier et qui allaient diriger mes fututres actions. La notion du "tout ou rien" devint la base de ma philosophie, l'approche de l'entraînement de musculation et mon appréhension de la vie avaient changé.

 

Les commentaires sont fermés.